Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cahors-Mundi

Cahors-Mundi

HISTORIQUE DES MONDIALISATIONS

Les Citoyens du Monde ne se sont pas donné d’autre mission que celle d’inventer des techniques de sensibilisation pour développer une conscience mondiale permettant de créer une opinion publique mondiale capable de promouvoir et d’exiger la mise en place d’INSTITUTIONS MONDIALES pour assurer la survie de l’humanité.

Pour les CITOYENS DU MONDE, la mondialisation est une « technique » comme l’enregistrement, c’est-à-dire un moyen pour accélérer la prise de conscience planétaire des problèmes humains.

Tandis que l’enregistrement est un engagement individuel, la mondialisation peut être considérée comme un engagement collectif.

La mondialisation d’une commune, c’est l’acte par lequel la commune, cellule de base de toute organisation nationale, sociale et politique, déclare avoir pris conscience des problèmes qui se posent à la communauté mondiale et s’engage à leur chercher, en accord avec toutes les communes du monde, une solution juste et équitable pour tous.

Par cet acte, encore symbolique, la population, soit directement, soit par un vote de son Conseil Municipal, reconnaît qu’elle se rend compte des grands périls qui nous menacent et des réalités qui nous cernent et qu’elle est prête à assumer pour la part qui lui incombe, ses responsabilités dans l’organisation d’un monde cohérent d’où l’angoisse et la misère seraient bannies.

  • Péril : La menace de destruction totale que fait peser sur l’humanité un conflit atomique.
  • Péril : la destruction irraisonnée des grandes richesses naturelles.
  • Péril : la pollution, sous toutes ses formes.
  • Réalité : L’interdépendance, non seulement politique, mais technique, économique, morale de tous les peuples.
  • Réalité : La totale interdépendance de tous les humains face aux problèmes de la paix et de la guerre, de la malnutrition, de la répartition des matières premières.
  • Réalité enfin de la nécessité d’une organisation supranationale, seule capable de proposer et d’imposer au besoin, des solutions équitables à tous les problèmes qui se posent et que les gouvernements nationaux ne sont pas capables de résoudre.

CAHORS

C’est le « Centre de Recherches et d’Expression Mondialiste », animé par Sarrazac, qui eut l’idée de cette technique nouvelle.Constatant la vague d’enthousiasme soulevée par le geste de Garry Davis plantant sa tente sur le territoire de l’ONU au palais de Chaillot, en présence des réactions très favorables provoquées par cette prise de position, devant le succès du meeting au Vélodrome d’hiver, le Centre de Recherches mit au point, avec des camarades de Cahors dont le Docteur Sauvé, le texte de la Charte de Mondialisation qui allait être proposée à l’acceptation du Conseil Municipal de Cahors le 3 juillet 1949.

Le 20 juillet, le Conseil, nouvellement élu, adoptait la Charte par 20 voix et 7 abstentions.

Dès le lendemain, un groupe de travail commençait une consultation populaire. 70 % du corps électoral fut touché, 59% des électeurs inscrits votaient oui, 11 % s’abstenaient.

Le 30 septembre, le Conseil Général du Lot adoptait un motion favorable et « invitait les municipalités du Lot à examiner l’extension du geste de Cahors au département tout entier ».

Le 15 février 1950, 239 communes du Lot avaient voté le texte de la Charte. A Figeac, où les dissensions politiques étaient particulièrement vives, un vote de la population fut organisé. 82 % des électeurs inscrits répondirent oui.

Les 24 et 25 juin 1950, des cérémonies consacrant la mondialisation du Lot furent organisées à Cahors.

Tous ceux qui eurent le joie d’assister à ces manifestations en conservent un souvenir inoubliable. La cérémonie au pont Valentré atteignit une ferveur et un enthousiasme indescriptibles. Les 5000 habitants étaient dans la rue.

http://www.recim.org/dem/br13fr.htm

http://journeesdetudes.org/lotoisdumonde/

Bureau d'enregistrement  à Cahors

Bureau d'enregistrement à Cahors

Partager cet article

Repost 0