Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CDM

CDM

Bonjour,


Dimanche dernier, la candidate frontiste Marine Lepen défrayait une fois de plus la chronique sur le plateau du Grand Jury en déclarant que la France n'était pas responsable de la rafle du Vel d'Hiv. « S’il y a des responsables, c’est ceux qui étaient au pouvoir à l’époque, ce n’est pas la France. » a t-elle affirmé. « La France a été malmenée dans les esprits depuis des années. On a appris à nos enfants qu’ils avaient toutes les raisons de la critiquer, de n'en voir les aspects historiques que les plus sombres. Je veux qu’ils soient à nouveau fiers d’être Français. »


Le Centre lotois d'enregistrement des Citoyens du Monde tient à rappeler à la mémoire des habitants du Lot que l'un des principaux responsables de l'organisation de la rafle du Vel' d'Hiv était né à Cahors. En mai 1942, Louis Darquier de Pellepoix était en effet nommé commissaire général aux questions juives par Pierre Laval pour organiser la déportation des juifs au nom du gouvernement français de Pétain. Deux mois plus tard, les 15 et 16 juillet 1942, 13 000 juifs étaient arrêtés puis rassemblés au vélodrome d’Hiver, à Paris, sur décision du régime de Vichy, pour être acheminés dans les camps d’extermination nazis.

Est-ce par un phénomène de repentance, sensibilisé par la dérive de cet enfant du pays (le père de Louis Darquier de Pellepoix a été Maire de Cahors de 1907 à 1919), que Cahors et ses habitants, en 1949, sept ans après ces événements de sinistre mémoire, se sont résolument engagés en faveur de la paix et de la fraternité mondiale?

À une semaine du premier tour de l'élection présidentielle, il faut se rappeler de cette initiative de Cahors qui prenait le contre-pied de tout nationalisme, alors qu'une fois de plus ce sont des tendances de repli sur soi, de méfiance et de stigmatisation de l'autre qui sont mises en avant, dans un climat international de tensions, de fermeture de frontières et où se dressent partout les murs de l'exclusion, et que se multiplient les déplacements de migrants climatiques ou politiques.

Il faut se rappeler qu'en 1949, Cahors appelait le monde au pacifisme en adoptant le nom de Cahors-Mundi, et qu'à sa suite plus des deux-tiers des communes lotoises se déclaraient mondialisées. Ces événements sont rappelés sur le site : http://lotoisdumonde.fr/. Il s'agissait alors d'une mondialisation des peuples - bien éloignée de la "mondialisation" économique qui a depuis repris et supplanté dans sa définition le sens premier que Cahors avait popularisé.
  


Cette mondialisation promue par Cahors a fait la semaine dernière l'objet d'une émission sur France Culture, dans le cadre d'une série d'émissions sur la mondialisation, et que vous pouvez réécouter ici :  https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/histoire-des-mondialisations-34-cahors-mundi-une-ville-monde

Cette émission fait suite aux travaux de Valérie Foucher-Dufoix et Stéphane Dufoix, "D’une mondialisation oubliée. Les postérités ambiguës de Cahors Mundi", que vous pouvez consulter ici : http://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2016-3-page-537.htm

 

Vous pouvez vous déclarer Citoyen du Monde auprès du Centre d'enregistrement 59.6 des Citoyens du Monde.

 

Le Centre lotois d'enregistrement des Citoyens du Monde
http://cahors-mundi-citoyensdumonde.over-blog.com/

 

Les Citoyens du Monde emmerdent le Front national

Partager cet article

Repost 0