Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Inauguration de la borne de la Route Mondiale à Lamagdelaine
Route mondiale de la Paix : la borne reprend des couleurs

Au bord de la route mondiale de la Paix, la borne kilométrique rouge et blanche de Lamagdelaine a été totalement refaite par des lycéens de Cahors. Le résultat a été dévoilé hier en présence des élus et de tous les enfants de l'école du village. Tout un symbole.

 

Hier cela faisait tout juste 70 ans que Garry Davis, un pilote américain, se déclarait «citoyen du monde». Ce 25 mai 1948 marquait le lancement d'un mouvement utopiste qui prônait la fin des frontières et la paix dans le monde. Un an plus tard, Cahors, première ville mondialisée de France, était au cœur de cette démarche inédite relayée dans le Lot par le docteur Sauvet et Robert Sarrazac. La route sans frontières était alors ouverte de Cahors à Saint-Cirq-Lapopie en passant par Lamagdelaine. C'est dans cette commune hier qu'une borne kilométrique de cette route emblématique a été dévoilée, après avoir été restaurée par des élèves cadurciens en classe carrosserie du lycée Monnerville. «C'est un jour important pour notre commune car cette borne porte de grandes valeurs» a souligné la maire de Lamagdelaine, Véronique Arnaudet. Longtemps négligée, ce jalon routier blanc et rouge hautement symbolique a retrouvé des couleurs et une place de choix au bord de la départementale. «Elle est là depuis des années mais nous l'avons tellement oubliée que nous avions accolé deux bacs récupérateurs de verre» a regretté la maire de Lamagdelaine.

«Entretenir la mémoire»

C'était sans compter la détermination de Pierre Pétric, président de l'association Cahors Mundi qui a su convaincre de l'intérêt de redonner toute sa place à cet emblème de la route de la paix. «La voie est tracée par nos prédécesseurs. La route est sans frontières» a-t-il lancé, ému par la présence de tous les écoliers du RPI Bellefont-la-Rauze/Lamagdelaine qui ont chanté à l'unisson et avec cœur «La croisade des enfants» de Jacques Higelin. «C'est tellement beau de voir chanter les enfants dans cette manifestation qui a vocation à mettre en avant les valeurs de paix et de fraternité» s'est réjoui Jean-Marc Vayssouze, président du Grand Cahors qui a insisté sur l'importance de la transmission. «Notre responsabilité à nous est faible et pourtant majeure d'entretenir la mémoire de ces mouvements qui font progresser l'Humanité comme Cahors Mundi».

Une exposition sur l'histoire de la borne de Lamagdelaine est à voir à la mairie aux heures d'ouverture. Des animations sont prévues ce week-end avec l'association « A vélo pour les enfants du monde ».


La borne n°1 du Pont Valentré à Cahors en cours de réalisation

Lamagdelaine a ouvert la voie : de nouvelles bornes de la Route mondiale de la Paix vont être restaurées. Jean-Marc Vayssouze a annoncé que la borne kilométrique n°1 située au pied du Pont Valentré de Cahors était entre les mains des élèves du lycée Monnerville. Leurs enseignants Vincent Bedou et Pascal Casonato ainsi que le proviseur de l'établissement étaient présents hier à Lamagdelaine pour saluer le travail des élèves et souligner leur savoir-faire. Le projet de reconstituer la route mondiale de la Paix est lancée.

Inauguration de la borne de la Route Mondiale à Lamagdelaine
Lamagdelaine : Inauguration d’une nouvelle borne de la Route Mondiale de la paix
 
Le projet a été mené par les lycéens de Gaston Monnerville.

 

La section carrosserie du lycée Gaston Monnerville de Cahors, qui accueille  de nombreux jeunes nouvellement arrivés en France, s’est engagée dans le projet de restaurer et de recréer les fameuses bornes qui jalonnaient la Route Mondiale de la paix imaginée par André Breton, Albert Camus, Gary Davis,… et les lotois Robert Sarrazac, et Louis Sauvé, qui reliait le Pont Valentré à Saint-Cyr-Lapopie en 1950. Il y a près de 70 ans donc, que le Département du Lot fut choisi par ces célèbres idéalistes pour devenir un territoire mondial sans frontières… cette initiative, à l’époque a eu un retentissement mondial et important au point de faire venir le prix nobel de la paix de 1949, Lord Boyd Orr ainsi que de nombreuses personnalités internationales dont André Breton, pour inaugurer la première borne de la Route Mondiale de la Paix au pied du Pont Valentré.

 

C’est ce souvenir que cherchent à réveiller aujourd’hui les jeunes carrossiers du lycée Gaston Monnerville.  Et c’est à Lamagdelaine, à l’invitation du maire Véronique Arnaudet, qu’ils ont restauré leur première borne, inaugurée ce vendredi 25 mai en présence des maires des communes traversées par la Route Mondiale, dont celui de Cahors, Jean-Marc Vayssouze qui a annoncé la fabrication pour l’année prochaine de la borne du pont Valentré. Cette inauguration préparée par la première magistrate et son conseil municipal a été marquée par la participation des jeunes écoliers des écoles de Lamagdelaine et de Laroque-des-Arcs qui ont notamment interprété une chanson de Jacques Higelin, « La croisade des enfants ».

Inauguration de la borne de la Route Mondiale à Lamagdelaine
Des élèves de lycées de Cahors rénovent les bornes Cahors Mundi

C'est un pan de l'histoire de Cahors et du Lot que des élèves du lycée Monnerville et St Etienne vont rénover.

Des jeunes de deux établissements de Cahors de deux sections très différentes se sont rencontrés autour d’un même projet.

Au départ, deux enseignants, Vincent Bedou et Estelle Marlier, proposent à leurs élèves du Lycée Monnerville de refaire 3 bornes de Cahors Mundi. Trois d’entre elles sur les communes de St Cirq Lapopie, Lamagdelaine et Larroque-des-Arcs ont besoin d’un petit lifting. Les maires consultés et concernés approuvent le projet. Il est prévu d’en refaire 2 à l’identique et une autre plus travaillée, plus décorée sur le thème de la liberté et du surréalisme. Ils se tournent vers la section marchandisage visuel, option en grande partie composée de jeunes filles, du Lycée Jeanne d’Arc. Leur enseignante d’Arts Appliqués accepte et propose le projet à ses élèves. Mardi 27 mars une rencontre avait lieu au Lycée Monnerville pour échanger sur la production des élèves des 2 sections.

L’histoire

Michel Auvray, conférencier, racontait l’histoire de la Route Mondiale sans frontière n° 1 et ses bornes. De Socrate à Anatole France, de l’antiquité au lendemain de la guerre de 14- 18 en passant par Einstein « le monde sera un ou ne sera pas ». Le 6 août 1945, c’est Hiroshima, sommet de l’horreur et de la terreur. Des hommes ont dit stop. Garry Davis, pilote américain, ex-bombardier, décide en 1948 de jeter son passeport et de devenir citoyen du monde. Été 1949, un meeting sur les actuelles Allées Fénelon réunira plus de 3 000 personnes, la ville adopte une charte de mondialisation des communes et des villes sous le nom de Cahors Mundi. « Mais, précisait le conférencier, la mondialisation dans leur esprit était celle d’échanges et de partages sans frontière, rien à voir avec l’actuelle mondialisation de l’argent, des marchés ».

239 communes sur 330 dans le Lot vont adhérer à cette charte. Le 16 février 1950, la première borne sera dessinée et reproduite sur une portière de voiture qui montera à Paris où, sur le parvis de Notre Dame aura lieu l’inauguration du Point 0, Cahors était alors situé à 569 km.

 
Rencontres

Clément et Justine se sont rencontrés pour la 1re fois ce mardi 27 mars 2018, motivés par ce projet. Clément était intéressé « par ce patrimoine un peu oublié, qu’il était heureux de faire ressurgir ». Pour Justine « c’est un projet artistique, avec un travail en Français et en Arts Appliqués sur le Surréalisme ». Après un gros travail de recherche, 8 projets ont été présentés pour la décoration de l’une des bornes. « C’est le mien qui a été retenu, ajoute Justine, avec des silhouettes qui se donnent la main autour de la borne pour signifier le contact, le partage. On y ajoutera un élément culturel pour exprimer la diversité sur la planète ». Pour tous les 2, c’est une ouverture d’esprit, une acceptation de l’autre qu’ils ont mis en pratique en travaillant ensemble sans a priori.

 

CLAUDINE LACAM

Le Centre d'Enregistrement des Citoyens du Monde de Cahors était présent à l'évènement.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :